Accueil / Nos actualités / Actualité

RETOUR

Formes urbaines et densité : de nouvelles possibilités

Publié le 29 juillet 2014

RETOUR SUR : les visites « esprits de quartiers, bandes de maisons »

Entre océan et forêt, le territoire d’exception du Bassin d’Arcachon et du Val de l’Eyre tire l’essentiel de son attractivité de la qualité de ses milieux naturels. Dans ces communes soumises à forte pression foncière, le modèle de l’habitat pavillonnaire individuel isolé au cœur de grandes parcelles est encouragé à laisser une plus grande place à l’émergence de nouveaux modes de développement urbain. En effet, l’enjeu aujourd’hui est de concevoir de nouvelles formes d’habitats, économes, accessibles et acceptables par tous.

Le 16 juin dernier, à travers 5 expériences d’urbanisme…

  • PRÉSENTATION d’une démarche pilote menée en collaboration avec le SYBARVAL  : les « Formes urbaines et paysages du SCoT du bassin d’Arcachon et du Val de l’Eyre » qui réinterprètent les
    codes architecturaux locaux, les caractéristiques de la maison individuelle et les notions de compacité.
  • VISITE du clos de la Bourdaine – [31 logs/ha à Lanton] – Comment faire dense à l’échelle d’une opération d’extension périurbaine ?
  • VISITE du hameau des Sablines – [49 logs/ha à Lanton] – Comment faire dense et quartier à l’échelle d’une dent creuse du tissu périurbain ?
  • VISITE du village des Galips – [28 logs/ha à La Teste-de-Buch] – Comment faire dense en rupture avec le tissu d’un espace d’activités artisanales ?
  • VISITE du quartier le Laurey – [30 logs/ha à La Teste-de-Buch – Comment faire dense en contexte de densification douce d’un tissu pavillonnaire ?

… le CAUE de la Gironde a proposé à une trentaine de participants ( professionnels, techniciens, élus…) de découvrir des formes urbaines imaginées ou existantes qui concilient contexte paysager local, qualité de vie et intensité bâtie.

PDF  Télécharger la synthèse de la journée.