Accueil / Nos actualités / Actualité

Label Lège+logo

Label Curiosité : revivez l’aventure !

Publié le 16 juin 2017

Il y a une semaine, les 16 jurés du Label Curiosité prenaient le bus direction La Teste pour leur première visite. Revivez cette aventure extra-ordinaire.

01 Lege
C’est une maison de vacances
, nichée au cœur d’un lotissement sur la commune de Lège-Cap Ferret, à l’abri des regards, préservant l’intimité et respectant la topographie du terrain, tout en offrant confort et fonctionnalité, qui a été élue par les 16 jurés du Label Curiosité, prix d’architecture grand public, organisé par le CAUE de la Gironde, samedi 10 juin dernier. Sa simplicité a séduit les 16 jurés, après 1h30 de débat. Datant de 2003, la maison située au cœur d’un lotissement et de la pinède est dessinée dans un parallélépipède simple. Son bardage en peuplier rétifié – uniforme et continu sur les 4 côtés – renforce le sentiment d’horizontalité et d’unité du volume compact, dépourvu de toute fioriture. Les larges baies vitrées centrales offrent la lumière et côté dune, la terrasse suspendue invite à l’évasion.

L’évasion, le thème central de ce week-end pour les jurés du 3e Label Curiosité.
Tout a commencé le vendredi soir par une visite à La Teste-de-Buch, sur le port, d’une maison de vacances conçue par Bertrand Digneaux. Reprenant les codes des cabanes ostréicoles lui faisant face, cette maison tout en bois, sur trois niveaux, s’inscrit dans la longueur de la parcelle. Passerelles, volets intérieurs, toit à deux pentes, bardage typique : cette maison a étonné, notamment par l’odeur se dégageant de tout ce bois et des troncs monumentaux soutenant la charpente.
00 la teste
Les 16 jurés, ravis de cette première visite, ne se sont pas fait prier pour se retrouver dès 8h45 le samedi matin. Direction Lège-Cap Ferret et la maison de vacances sur la dune de Jean-François Escande. D’abord un peu refroidis par l’environnement de la maison, en plein cœur d’un lotissement, les 16 jurés ont vite été saisis par l’impression d’y être « seuls au monde ». L’exposition de l’habitation, l’agencement des pièces, la luminosité ont conquis tout le monde. Tout comme la pause-café sur la plage qui a suivi !

02 pause plage

L’ambiance bon enfant dans le bus, les échanges intergénérationnels, le sentiment de vivre une aventure humaine a aussi très vite frappé les 16 jurés, surpris et émus de constater que des liens peuvent se nouer si facilement. Et de fait, le trajet jusqu’à la maison de vacances de Carcans est passé beaucoup plus vite. Cette réalisation d’Emmanuelle Lesgourgues s’adapte au terrain et à la dune toute proche. Aucun arbre n’a été abattu pour la construction, tant est si bien qu’une encoche a même été réalisée dans la terrasse pour préserver un chêne vert. En forme de « L », cette maison a su attirer l’attention par sa transparence et sa praticité.
03 carcans

Une pause déjeuner s’imposait alors, à l’ombre des arbres dans le nord Médoc à Vendays-Montalivet, commune de la visite du début d’après-midi.

04 pause midi

En ossature et bardage bois, toiture zinc, cette maison de l’agence Aldebert/Verdier, est un exemple de construction respectueuse de l’environnement. De plain-pied, tout en longueur, la possibilité offerte par les ouvertures de jouer avec la lumière naturelle, les deux terrasses couvertes longeant de part et d’autre la maison ont été appréciées par les jurés pour leur pouvoir de dépaysement.

05 vendays

La fin du voyage s’est déroulée sur la commune de Lacanau où deux autres réalisations attendaient les jurés. La Maison du Lac de Brachard de Tourdonnet, située à Carreyre, ne laissa personne indifférent. Pour la découvrir, il fallut se faufiler entre les pins plantés sur cette petite dune. La découverte de cette maison épurée, protégée en partie d’une « carapace » de béton brut tombant presque jusqu’au sol et ne laissant qu’un bandeau de lumière passer tout en bas, avait de quoi surprendre et déstabiliser par sa radicalité. La disposition des pièces en quinconce offre des espaces séparés, pourtant connectés visuellement.

06 lacanauL

Quelques centaines de mètres plus loin, une maison de vacances de l’agence Tartare Lab, dernière visite de la journée, nichée au pied d’une dune, interpelle par sa disposition. Trois espaces bien distincts, une salle de vie commune et deux chambres indépendantes, uniquement reliées par une terrasse en bois, interrogent sur la notion même de maison de vacances. Les jurés d’un jour en sont restés cois.

07 Lacanau

Au terme de ces 6 visites, les 16 jurés, pensifs, interrogatifs, surpris, parfois enthousiastes, parfois sceptiques, ont alors rejoint une demeure « surprise » à la Marina de Talaris, lieu du débat. Une intervention de l’architecte labellisé l’année passée, Alexandre Prout, présent pour faire visiter ces deux maisons jumelées. Enfin, Emilie Queney, présidente du jury, a animé le débat, afin de faire émerger les opinions des uns et des autres, à partir des « lunettes » qu’il leur était proposé de chausser pour observer et comprendre les maisons. Si débat il y a eu, il fut cordial, constructif ; chacun réagissant selon ses propres ressentis, ses propres souvenirs de vacances, ses propres projections. A l’issue d’une heure et demie, le verdict est donc tombé : c’est la première maison du samedi matin, à Lège, qui a fait consensus.

08 débat
Le cocktail suivant le débat a permis à chacun de continuer à débattre mais aussi et surtout de savourer une dernière fois le fait d’être ensemble au sein d’une même aventure architecturale certes mais aussi humaine !

09 apéro

Nous attendons désormais la restitution graphique de l’illustratrice Delphine Bailly de cette aventure… et la remise officielle du prix au lauréat, le mercredi 5 juillet 2017 à 20h30 place Buscaillet à Bordeaux !