Retour

Un regard du CAUE sur...

Centre de maintenance du Tramway La Jallère

Avenue de Labarde 33300 Bordeaux
Programme

Centre de maintenance et d'exploitation de la ligne C du tramway de Bordeaux

Concepteur(s)

Tisya (groupement de MOE) (mandataire) ; Agence BLP (architectes)

Maître(s) d'ouvrage

Bordeaux Métropole

Type de réalisation

Equipement d'infrastructure

Date de réalisation

2014

Surface

8 474 m² S.H.O.N.

Coûts

12 137 000 € HT ; soit 1430€/m² HT

Crédits photos

Jean-François Trémège

Date de mise à jour

1 février 2017

Au pied du stade et de ses centaines de poteaux ondulent de douces vagues de toitures.

Elles émergent du principal bâtiment du centre de maintenance de la Jallère et plus globalement de cette vaste prairie arborée dont les caractéristiques paysagères ont été maintenues.

En effet, dans cette zone de marécages, bordant le cours d’eau de la Jallère, les haies périphériques composées d’arbustes caducs et persistants ainsi que quelques arbres bordant les coulisses perpendiculaires à la Jallère sont restés intactes. Les trois volumes (hall de maintenance, station-service et bâtiment d’exploitation) et les circulations semblent s’être glissés entre ces structures végétales, selon une trame orthogonale et quasiment un axe central de symétrie.

VueAérienneVue aérienne du site avant projet

Bien plus qu’un écho aux formes arrondies des trams qu’elle accueille, cette morphologie de toiture :
-assure une intégration discrète
et sans rupture des deux sheds qui apportent lumière constante du Nord au cœur de l’espace de travail du hall de maintenance ;
-renforce l’horizontalité des bâtiments ;
-répond aux exigences de confort thermique, en protégeant des rayons solaires la façade translucide (en panneaux de polycarbonate), par son large débord côté Sud.

Pour mettre en œuvre toutes ces conditions et offrir un espace de travail libre, sans poteau centraux, le choix s’est porté vers une «charpente bois sous-tendue, appuyée sur de fins poteaux en acier, formant deux nefs d’une portée de 26m ». Donnant l’illusion d’une séparation de la poutre, l’espace formant le shed est un point à observer en détail.

Enfin, cette toiture ondulante est pensée comme une cinquième façade, recouverte de zinc, car visible depuis l’estrade géante du nouveau stade.

Le site de l’agence…
Ailleurs en France, d’autres infrastructures contemporaines créées pour un tramway…

Sur la carte