Retour

Un regard du CAUE sur...

Ecole maternelle de Loupiac : des pétales pour une fleur des bois

186 Vignes de Cornelien 33410 Loupiac
Le + CAUE

Le CAUE a d'une part suivi le projet de Convention d'Aménagement d'Ecole de la commune de Loupiac et d'autre part mené une action de sensibilisation des écoliers pendant tout le chantier.

Programme

Extension dans le parc d'une école maternelle

Concepteur(s)

Gadrat architectures et associée

Maître(s) d'ouvrage

Commune de Loupiac

Type de réalisation

Equipement scolaire / universitaire

Date de réalisation

2014

Surface

770 m² SHON + aménagements du parc et parking

Coûts

1,4 M€ HT ; soit 1820€HT/m²

Crédits photos

Photos 1 à 3 : Jean-Christophe Garcia ; photos 4 à 10 : agence d'architecture gaa

Date de mise à jour

1 décembre 2016

Quand il fut question d’agrandir l’école, qui eut cru qu’elle repousserait les limites,
qu’elle sortirait du cadre pour s’implanter dans le parc ?Numéro0
Puisque que l’école ce n’est pas l’imperméabilité des savoirs, son architecture joue avec ses  perméabilités,
son bâtiment à pétales laissant les savoirs se partager, se propager…
SCHEMA-implantation-école-axoUne perméabilité des espaces
Les 4 classesNuméro1, la salle plurivalenteNuméro2 et la salle de servicesNuméro3 sont chacune individualisées dans un «pétale» hexagonal. Aucun ne se touche. L’espace intermédiaireNuméro4 ménage l’accès aux salles de classe.
De même, le «coeur» rondNuméro5 de cette fine fleur d’architecture n’est pas contigu aux pétales. Cet anneau libre sert de circulationNuméro6, dans une rotation à sens unique. Cette «marche en avant» est une manière d’organiser simplement et confortablement les déplacements notamment aux heures de forte fréquentation : arrivée ou sortie des enfants et de leur famille. Schéma-ecolepétale-recadré

Une perméabilité des volumes
La forme si singulière des pétales crée une interpénétration des espaces bâtis et de la végétation.Numéro7
De plus, l’école avec sa toiture convexe végétaliséeNuméro8 se fond dans le parc dans lequel elle s’est installée. Car, pour l’architecte, « le bâtiment est conçu pour vivre dans et avec le parc ».

SCHEMA-AXO_ecole_loupiac
Une perméabilité du regard

Les vues cadrées sur le paysage extérieur depuis les salles de classe ou depuis l’anneau de circulation central offrent une connexion avec la nature, la météo… Il paraît que les enfants s’y sentent tellement bien qu’ils n’ont même plus envie de sortir en récré !
A l’intérieur, le couloir circulaire, tantôt vitré, tantôt opaque, génère sinon une sensation de tournis,  une certaine désorientation. Pour contrebalancer cet effet, une signalétique graphique ludique facilite le repérage dans l’espace pour enfants et parents

Une perméabilité de la lumière
Si les multiples fenêtres de tailles variées peuvent rappeler la Chapelle Notre-Dame du Haut à Ronchamp, bâtie par Le Corbusier, leur vertu est de baigner de lumière les espaces intérieurs mais aussi d’animer les façades avec les pliures des encadrements colorés de jaune et vertNuméro9 ; le tout à hauteur d’enfant.

Une perméabilité des fonctions
Dès sa conception, le programme a insisté sur la dimension périscolaire (avant même l’invention des Temps d’Activités Périscolaires) au sein de l’école grâce à la salle plurivalente partagée pour un confort maximal de enfants, principaux utilisateurs des lieux, qui y passent la plupart de leur temps.

Une perméabilité des personnes
En avril 2015, le CAUE s’est rendu à la fête d’inauguration de l’école en présence du maire et de nombreux représentant de l’Etat, des enfants et de leur famille. L’architecte et les artisans ayant participé à la construction faisaient visiter les lieux.

Le site de l’agence
Le site de la mairie de Loupiac
Le prix de l’innovation 2013 au Salon des élus locaux…

Sur la carte