Retour

Un regard du CAUE sur...

Maison Alios

L'Escourette 33680 Lacanau
Le + CAUE

En octobre 2015, le CAUE de la Gironde a fait visiter cette maison à des collégiens de Lacanau lors d'un parcours découverte des maisons de Lacanau à toutes les époques.

Programme

Conception d'une maison en bord de lac à partir d'une cabane existante

Concepteur(s)

Guillaume Cosculluela

Maître(s) d'ouvrage

Privé

Type de réalisation

Habitat individuel

Date de réalisation

2009

Surface

165 m²

Coûts

250 000 € ; soit 1515€/m²

Crédits photos

Arthur Péquin

Date de mise à jour

19 décembre 2016

Entre héritage du passé //une cabane de pêcheurs transmise de génération en génération, un attachement à un lieu de villégiature très fréquenté l’été, plus intimiste le reste de l’année// et évolution contemporaine des usages // une maison conçue pour accueillir à l’année son propriétaire accolée à un cabanon de bois  conservé pour  l’atelier de son propriétaire//

Cette nouvelle maison se pose entre deux lignes horizontales d’acier galvanisé, laqué d’un orange plus intense que le reste. La première ligne, à 50 cm du sol, étreint tout le plateau-dalle de 160 m² en béton armé sur plots -par respect du site- tandis que la seconde, contreventant la structure métallique de la maison, court en périphérie pour recevoir la toiture papillon presque entièrement vitrée. Ses pans inversés en bardeaux de red cedar naturel convergent vers une large bande centrale, une noue. Cette disposition se lit dans les volumes intérieurs. Un plafond étroit, soutenu dans sa traversée par des cloisons intermédiaires et des poutres métalliques brutes, séquence les vastes pièces de vie et accompagne la circulation interne, le passage du jour à la nuit.  De ce bandeau blanc s’envolent les ailes transparentes du papillon, posées sur les impostes vitrés de chaque côté, papillonnant entre les vues cadrées sur les pins.

La forme qui parait depuis la rue carrée est en réalité subdivisée, crénelé dans la partie arrière et masquée de la maison, préservant ainsi certains espaces plus privés, intimes (salle de bain, seconde terrasse) du flux des estivants se rendant au lac. Car les tons rouille artificiels -chaque élément métallique extérieur (poutres, panneaux de bardage, caillebottis, façades, treillis soudé de la clôture…) est peint d’une nuance particulière- font écho à l’alios présent au fond de ce lac et en parement d’anciennes maisons vernaculaires.

Un autre exemple de maison de vacances en Gironde ici ou

Prenez le temps d’un conseil… Venez rencontrer un architecte du CAUE…

Ailleurs en France, d’autres maisons contemporaines en métal…

Sur la carte