Retour

Un regard du CAUE sur...

Maison de Grave

Chemin Forestier 33123 Le Verdon-sur-Mer
Le + CAUE

Pour les Journées Européennes du Patrimoine 2014, l’équipe du CAUE accompagne le Conservatoire du littoral pour un parcours artistique et culturel sur ce site d’exception. «Érosions» est une invitation artistique des collectifs d'artistes la Grosse Situation et l’Agence de Géographie Affective.

Programme

Reconversion des lieux en gîtes et relais équestre

Concepteur(s)

Inconnu / Réhabilitation : Studio d’architecture 50/01

Maître(s) d'ouvrage

Conservatoire du littoral - Exploitation et gestion par «Les petits chevaux»

Type de réalisation

Equipement culturel

Date de réalisation

2012

Surface

Site : 12 hectares

Coûts

Non renseigné

Crédits photos

CAUE de la Gironde

Date de mise à jour

28 juillet 2016

Dès 1839, d’importants travaux de défense de la Pointe de Grave sont entrepris. Ils nécessitent la construction l’année suivante d’une maison à deux étages pour les ingénieurs et cadres assurant le «suivi de chantier», sise au sommet de la dune et dans un écrin de verdure puis, en contre bas au pied de la dune, celle de 6 bâtiments complémentaires (dortoirs des ouvriers, hangars de stockage du matériel, serres, écuries…). Les strates architecturales reflètent les strates sociales !

 L’architecture et l’ensemble de la composition paysagère sont mis en relation avec le grand paysage et le donne à lire :
– cadrage sur le phare de Cordouan,
– grande perspective ouverte sur l’océan,
– mise en scène de la forêt.

La continuité dans la composition du site est prégnante, entre l’architecture, le jardin et la forêt-parc des pins et chênes verts. Petit clin d’œil, cette composition paysagère forme une coquille vue en plan, en référence au chemin de Saint Jacques de Compostelle présent sur le site.

Après avoir été intégré dans le dispositif du mur de l’Atlantique durant l’occupation allemande, le site tombe progressivement à l’abandon. Jusqu’en 2000, date d’acquisition par le Conservatoire du littoral qui mène en 2011-2012 des travaux de réhabilitation et de reconversion des logements en gîtes et relais équestre, sur des recommandations (enjeux architecturaux et paysagers)… du CAUE de la Gironde.

12 ans après le premier conseil, le CAUE , en partenariat avec le Conservatoire du littoral et avec le soutien de l’Office National des Forêts, revient autrement sur cette terre qui a failli devenir une île via une action de sensibilisation grand public. «Érosions» : une dune flanche, une falaise est rongée, une histoire d’amour s’effrite… une invitation artistique avec les collectifs de la Grosse Situation et l’Agence de Géographie Affective.

Sur la carte