Retour

Un regard du CAUE sur...

Maison de Santé Pluridisciplinaire d’Hourtin

Rue de la Gare 33990 Hourtin
Programme

Construction d'une maison de santé pluridisciplinaire (cabinet médical, infirmier, podologue, ophtalmologiste, ostéopathe, kinésithérapeute avec bassin de rééducation, urgences, PMI...)

Concepteur(s)

Architectures Marc Ballay (mandataire) ; eyearchitectures (associé) Stefan Danet

Maître(s) d'ouvrage

Commune de Hourtin ; AMO : SEM Gironde Développement

Type de réalisation

Equipement hospitalier / sanitaire

Date de réalisation

2013

Surface

1 012 m²

Coûts

1 545 000 €HT ; soit 1525€HT/m²

Crédits photos

CAUE de la Gironde hormis les photos n°1 à 3 : Arthur Péquin

Date de mise à jour

3 mai 2017

« Lors de l’élaboration du projet de santé et afin de lutter contre cette future désertification médicale, la municipalité a souhaité réunir l’ensemble des acteurs des champs sanitaires et sociaux autour d’un projet fédérateur : la création d’une Maison de Santé Pluridisciplinaire (MSP). »

Dans un travail global de requalification urbaine, l’angle est traité en surélévation, avec un parement de pierre reconstituée qui sert à l’articulation des deux façades, à deux points de vue :
-l’une, étroite, est orientée vers le cœur de ville, en liaison directe avec le nouveau parvis et le parking, et marque l’entrée principale ;
-l’autre, longitudinale, est donnée à voir depuis la rue et se courbe jusqu’à toucher le sol. Ceci procure un allégement visuel du bâtiment. Dans cette toiture sortant de terre sont creusés deux patios qui apportent de la lumière naturelle au cœur des espaces de circulation et une terrasse qui est connectée au bassin de rééducation.

L’allée qui longe cette façade est protégée de la rue par un talus arboré. En creux sont positionnées les salles d’attente entre chacun des sept « blocs » : deux, côté entrée principale, pour l’administration et des salles de consultation ; quatre pour les cabinets médicaux ;  un transversal pour l’espace kiné.

MSP Hourtin_Plan rdc

La maison de santé étant quasiment symétrique, le cheminement se poursuit également de l’autre côté avec trois entrées. Les arbres ont été conservés dans un esprit de prairie entretenue.

Les mêmes éléments de vocabulaire sont repris sur ces façades :
-la corniche blanche en recul,
-la casquette de béton en porte-à-faux ;
-les parois de béton matricé qui semblent comme tranchées pour accueillir, en arrière-plan, l’accès secondaire à l’espace des kinés ou les issues de secours.

La nécessité d’interdire l’accès à la toiture s’est matérialisée par un grillage, protégeant l’intimité des patients des potentiels curieux qui pourraient déambuler sur cette pelouse en hauteur. Une haie était initialement prévue dans le projet afin d’intégrer davantage cet élément sécuritaire dans le paysage.

Le site de l’agence mandataire… et celui de l’agence associée…

Une autre réalisation girondine de cette agence à découvrir ici

Sur la carte