Retour

Un regard du CAUE sur...

Maison sur le port

rue des ostréiculteurs 33260 La Teste-de-Buch
Le + CAUE

Cette réalisation fait partie de la sélection du Label Curiosité 2017, un prix grand public d'architecture décerné par 16 jurés ayant visité 6 maisons de vacances avant d'en débattre et élire leur maison favorite !

Programme

Maison de vacances intégrée à son environnement

Concepteur(s)

Bertrand Digneaux Architecte

Maître(s) d'ouvrage

Privé

Type de réalisation

Habitat individuel

Date de réalisation

2014

Surface

138 m²

Coûts

320 000 €TTC ; soit 2320 €TTC/m²

Crédits photos

Gaëlle Hamalian-Testud hormis les photos n°5 à 7 : CAUE

Date de mise à jour

14 juin 2017

« Avant la tempête Xynthia en 2010, il y avait bien sûr des raz-de-marée. Y compris à La Teste où la digue avait cédé dans les années 1950, noyant tous les prés-salés. La maison, située en première ligne sur le port, juste derrière la digue, est donc sur pilotis, au sec, suivant le modèle des cabanes tchanquées du Bassin d’Arcachon. » * Citation de l’architecte

Cette maison de vacances propose une réinterprétation contemporaine réussie des formes urbaines et architecturales locale. Les cabanes ostréicoles qui peuplent le port de la Teste sont petit à petit concurrencées par des constructions neuves. Il ne suffit pas de les habiller de bois pour qu’elles s’intègrent à l’environnement !

Ici, la qualité provient du soin apporté au volume sur trois niveaux, à la toiture deux pentes, au bardage typique. Les passerelles et terrasses qui agrémentent le volume offrent des points de vue unique sur ce lieu, tant côté port que digue. L’écriture contemporaine de la façade, mettant en scène les avancées des passerelles ; le format des ouvertures contrastent volontairement avec le registre vernaculaire de l’ensemble et donnent à lire l’organisation intérieure de la maison.

Plans-maisonport-Lateste-R1

Plan du niveau 2
Plans-maisonport-Lateste-RDC
Plan du niveau 3

 

Contraint par la construction d’une maison en mitoyenneté occupant la façade Sud, la maison a dû « s’élever » afin de capter le soleil et la lumière. Celle-ci est redistribuée à l’intérieur de la maison par une brèche centrale articulée autour des espaces de circulation. Cette disposition spatiale est utilisée aussi comme système naturel de ventilation.

Les pilotis (seuls éléments de la maison non en bois) répondent à la nécessité perçue de se préserver de montées possibles des eaux, de s’ancrer profondément dans un sol fiable. Ils créent en même temps un rez-de-jardin, une surface utile de stockage et de stationnement sur cette parcelle étroite

Le plan étroit volontairement étroit de la maison (ne désirant pas occuper toute la largeur du terrain) est exploité pour ménager des vues, créer des perméabilités et générer des ambiances variées, notamment sous les combles, traités dans un esprit en espace de couchage façon cabane.

 

Le palmarès aquitain auquel concourait cette maison…

Un reportage vidéo « Toit & moi » sur TV7 pour entrer dans la maison…

Cette réalisation fait partie de la sélection du Label Curiosité 2017, un prix grand public d’architecture décerné par 16 jurés ayant visité 6 maisons de vacances avant d’en débattre et élire leur maison favorite !

Prenez le temps d’un conseil… Venez rencontrer un architecte du CAUE…

Sur la carte