Retour

Un regard du CAUE sur...

Maison sur un terrain en pente

Cazeauvieilh 33190 Saint-Hilaire de la Noaille
Le + CAUE

Cette gestion de l'implantation d'habitat dans la pente compte parmi les cas d'étude proposés dans le cadre de la formation du CAUE "Et si la maison invitait l'architecture" à destination des instructeurs et constructeurs

Programme

Réinterpréter les formes agricoles tout en adaptant la maison au relief du site

Concepteur(s)

Patrice de Redinger

Maître(s) d'ouvrage

Privé

Type de réalisation

Habitat individuel

Date de réalisation

2010

Surface

Non communiqué

Coûts

Non communiqué

Crédits photos

CAUE de la Gironde

Date de mise à jour

14 septembre 2016

Les principes :

« une disposition bioclimatique »* + « un milieu agricole, une architecture agricole »*

Pour concilier ces deux impératifs, la réinterprétation des séchoirs à tabac est une stratégie pour se fondre dans l’environnement rural :

par un travail simple des volumes (2 ailes de hauteur différente surmontées d’une toiture à double pente articulée perpendiculairement autour du porche) ;

-par une gradation des ouvertures selon l’orientation : du très ouvert (façade Sud) au presque fermé (façade Nord)St-Hilaire-FacNSt-Hilaire-FacS

par un choix de matériaux bruts employés dans l’univers des architectures agricoles et industriel (ossature et bardage bois, tôles en métal) et le coloris noir ou bleu métal ;

par un recul d’implantation de la maison à étage ce qui diminue, au détour de la route, l’effet de mur  ;

par un soin accordé à la clôture en limite de parcelle qui suit en escalier le niveau du sol.

St-Hilaire-PLAN

 

« Il y avait aussi la volonté d’avoir le bon matériau au bon endroit. […] La composition est bio-climatique. La structure est mixte : le toit est porté par une enveloppe en ossature bois à isolation continue légère et les planchers d’étage au nord et au sud sont portés par une maçonnerie de brique de terre cuite. Le centre est un volume traversé par l’escalier d’accès et une passerelle en caillebotis d’acier. L’ensemble bénéficie de chapes flottantes avec un système de chauffage basse température en sol. D’où l’association entre une enveloppe isolante et une bonne inertie garants d’un confort linéaire été-hiver. »

*Citation de l’architecte

Le site de l’agence…

La formation du CAUE « Et si la maison invitait l’architecture »…

D’autres maisons construites dans la pente ici ou

Sur la carte