Retour

Un regard du CAUE sur...

Marché de Picot

70, rue Aurel Chazeau 33160 Saint-Médard-en-Jalles
Programme

Marché couvert comportant mail, traversant ouvert et 5 commerces

Concepteur(s)

Agence Laffitte Architecture

Maître(s) d'ouvrage

Privé

Type de réalisation

Equipement commercial et de services

Date de réalisation

2009

Surface

900 m² SHON

Coûts

760 000 € HT (hors aménagement des boutiques et hors abords) ; soit 840€HT/m²

Crédits photos

Agence Laffitte Architecture

Date de mise à jour

29 novembre 2016

Le plan triangulaire de ce marché couvert s’adapte à la forme de la parcelle et donne deux façades à lire depuis les voies de circulation.

Vue-aérienne-picot

Les façades se décomposent simplement en deux niveaux : un rez-de-chaussée vitré ou bardé en bois verticalement (type cabanes) surmonté d’un bardage en lattes de bois horizontales ajourées, au rythme irrégulier, procurant ainsi une bonne diffusion intérieure de la lumière. Ce système de parement s’accroche à une structure métallique sur fond rouge et sert de support aux enseignes. Ici, le détail qui change tout concerne leur traitement de manière homogène en imposant un format unique carré et une police de caractère commune.

En façade Ouest, une épaisse casquette métallique marquant la délimitation des deux niveaux forme un auvent investi par des étals de fruits et légumes. Cet élément se prolonge en façade Sud, à l’arrière du marché, assurant également une fonction de protection solaire par l’ombre qu’il procure.

St-Médard-MarchéPicot-plan

En plan, le triangle se découpe en un plus petit triangle, comme une mise en abîme, accueillant actuellement une poissonnerie, sur deux niveaux, et un trapèze, plus ouvert à la circulation. Le fonctionnement et l’ambiance du lieu évoquent un marché couvert avec des étals autour desquels les clients déambulent. La double hauteur est de mise dans cet espace ; et l’ossature métallique laissée apparente offre une lecture didactique de la conception du bâtiment (poteaux, poutres, bacs acier, croix de Saint-André…).

Quant aux espaces extérieurs, les places de stationnement, initialement conçues sur dalles de gazon en nid d’abeille, ont été depuis bitumées. Quelques arbustes foisonnants ponctuent le parking de la façade Sud, côté grand axe de circulation tandis que des plantations en pied de façade masquent progressivement le rez-de-chaussée…..

Le site de l’agence…

Ailleurs en France, d’autres halles contemporaines…

Sur la carte