Retour

Un regard du CAUE sur...

Réhabilitation d’un ancien hangar en lofts

Rue Pauly 33130 Bègles
Programme

Réhabilitation d'un hangar en habitation au sein d'un projet collectif

Concepteur(s)

Agence ADUP : Alexandre Dupouy et Mélanie Pascreau

Maître(s) d'ouvrage

Privé

Type de réalisation

Habitat semi-collectif

Date de réalisation

2006

Surface

160 m²

Coûts

180 000€ TTC ; soit 1125€TTC/m²

Crédits photos

Agence ADUPhormis les photos 1 à 3 : CAUE de la Gironde

Date de mise à jour

29 novembre 2016

HABITER groupé pour économiser
Pour se porter acquéreur de ce vaste îlot situé à Bègles, le couple d’architectes a mobilisé et constitué un groupement de 12 futurs propriétaires. Ainsi ils ont pu acquérir des terrains plus vastes que leur pouvoir d’achat individuel ne leur offrait.
Les emprises au sol des bâtiments sont maintenues afin de bénéficier  d’un taux d’occupation du sol maximum (ce que n’aurait pas autorisé le règlement d’urbanisme si tout avait été rasé). L’exploitation des lieux est donc optimisée, rentabilisée !
Les gains financiers se retrouvent aussi grâce à la mutualisation : faire appel à une unique entreprise pour de lourds travaux dont on partage les frais…

CONSERVER le patrimoine industriel
De l’ambiance industrielle est conservée la charpente métallique. Une partie de la couverture est ôtée pour créer une ruelle centrale à ciel ouvert. Ces vestiges du patrimoine industriel prennent alors une dimension historique.

Schéma-Begles-loft-planmasse

En clin d’œil et en cohérence avec l’esprit du lieu, les matériaux sont volontairement bruts et sobres (béton brut, acier rouillé, ossature métallique).

LAISSER la créativité s’exprimer
Si l’agence a géré le chantier dans une vision globale et donner les grandes orientations, elle n’est pas intervenue dans la conception de chacun des 11 autres logements.
Les façades variées sont l’expression extérieure de la diversité encouragée et rendent le site extrêmement vivant ! Toutefois, il était préconisé d’avoir recours, pour des raisons thermiques et d’économies d’énergie, à de grandes baies vitrées en façade Sud-ouest, côté jardin.

CONCENTRER pour mieux libérer l’espace
Pour concevoir le logement, les architectes ont privilégié :
-un plan lié à l’orientation
afin de capitaliser les calories et les lux apportés par le soleil en hiver, limitant ainsi le recours au chauffage et à la lumière artificielle. Des systèmes d’occultants ont été soigneusement mis en œuvre pour réguler ces apports de chaleur en été (store extérieur amovible, rideaux intérieurs micro-perforés ;

-un plan alliant simplicité et compacité
afin de libérer un maximum d’espace dans la pièce de vie. Le double-garage en bas, positionné au Nord-Est, côté rue, est surmonté d’une double-chambre. Tous deux  sont contenus dans un volume en acier rouillé ceinturé par un meuble abritant rangements et pièces d’eau en bas, qui se prolonge en garde-corps le long des circulations à l’étage.

Complété d’un second meuble-rangement en béton filant d’un bout à l’autre de la parcelle, à l’intérieur comme à l’extérieur sur 26 mètres, le loft relève par ces aménagements du minimalisme.

PLAN DU REZ-DE-CHAUSSÉE
Schéma-Begles-loft-planRDC

PLAN DE L’ÉTAGE

Schéma-Begles-loft-planR1

Un article du 308 à lire sur cette réalisation ici

Sur la carte