Retour

Un regard du CAUE sur...

Réhabilitation et extension d’une maison au Cap-Ferret

Avenue de Bordeaux 33950 Lège-Cap-Ferret
Programme

Réhabilitation et extension d'une maison de vacances des années 1960

Concepteur(s)

FABRE/deMARIEN

Maître(s) d'ouvrage

Privé

Type de réalisation

Habitat individuel

Date de réalisation

2012

Surface

240 m²

Coûts

Non communiqué

Crédits photos

FABRE/deMARIEN

Date de mise à jour

20 février 2017

A l’arrière de cette maison typique des années 1960 (en maçonnerie blanche avec fins poteaux de fonte, larges ouvertures et toiture monopente débordant largement…), au Nord, se trouvait une petite excroissance. Supprimée lors des travaux d’extension, elle a été remplacée par un volume qui se glisse sous la toiture existante et serpente autour de la maison. Sa forme, en plan, découle des limites de construction autorisée, creusée en partie pour accueillir la terrasse… et la nature.
\SERVFICHIERSDisque Serveur FichiersIV-COMMUNICATION�2-PROJEAxonométries schématiques du projet réalisées par l’agence

Maquette-lege-4Maquette-lege-6
Photos de la maquette fabriquée par l’agence

Le volume horizontal de l’extension avec son toit-terrasse reste à niveau constant grâce aux pilotis métalliques dont la hauteur diminue jusqu’à ce que le bâtiment s’ancre dans le sol.

84-PC-100910-mm
Façade Nord dessinée par l’agence

Cette réponse constitue une des manières d’inscrire un bâtiment dans la pente : effleurer le sol sensible de la dune et offrir une vue plus haute, plus dégagée. D’autant que cette élévation ne parait pas imposante depuis le fond du jardin : l’échelle de l’extension de plain-pied est juste et efface même toute perspective sur la maison existante, nous plongeant dans le nouvel environnement contemporain.
Lege-extension-FABREdeMARIEN-5

La notion de parcours se dessine, offrant des perceptions différentes et des « proportions » d’ancien et de nouveau variables selon les points de vue : plutôt une vision de la maison ancienne avec les petites extensions latérales, plutôt une autre centrée sur l’extension…

Car en réalité, cette extension se compose de trois entités qui, bien que juxtaposées, forment deux logements et une chambre, tous indépendants.
\SERVFICHIERSDisque Serveur FichiersIV-COMMUNICATION�2-PROJE
Entité 1 :
2 chambres et 1 salle de bain qui complètent la maison existante

Entité 2 : 1 maison indépendante en L avec séjour et cuisine, 3 chambres et salle de bain

Entité 3 : 1 chambre autonome, dont l’unique accès se fait par la coursive extérieure

Le mur Nord du fond de la maison sert de limite séparative.

Cette séparation programmatique ne se lit pas sur les façades traitées de manière continue par un bardage bois foncé posé verticalement  ainsi que par la toiture plane unificatrice.

Le site de l’agence…

D’autres exemples girondins d’extension de maisons ici ou

Ailleurs en France, d’autres extensions de maisons…

Prenez le temps d’un conseil… Venez rencontrer un architecte du CAUE…

 

Sur la carte