Retour

Un regard du CAUE sur...

Une résidence étudiante sur-mesure

89 cours Aristide Briand 33000 Bordeaux
Le + CAUE

Besoin d'un conseil ? Le CAUE de la Gironde accompagne les collectivités...

Programme

Rénovation et extension de 18 logements étudiants

Concepteur(s)

Atelier Ferret Architectes

Maître(s) d'ouvrage

CROUS de Bordeaux

Type de réalisation

Equipement social et socio-éducatif

Date de réalisation

2014

Surface

693 m²

Coûts

1 100 000€ht ; soit 1587€/m² ht

Crédits photos

© Julien Fernandez

Date de mise à jour

6 février 2019

A l’origine deux façades XVIIIème en pierre sur le cours Aristide Briand encadrent une dent creuse. Le projet se loge dans les deux immeubles réhabilités et ce vide qui devient une greffe contemporaine, le signal d’entrée de la résidence universitaire. Tout se joue ici dans l’intégration de cette réalisation au cœur de Bordeaux, en zone UNESCO à la lisière du quartier sauvegardé.

Le parti a été fait de conserver la logique des immeubles de ville, avec l’extension qui vient à la fois se distinguer et se fondre dans le paysage urbain. Cela est rendu possible grâce à un principe de double peau. Un voile de béton reprend la silhouette typique des immeubles bordelais, en jouant sur la trame et le gabarit des percements. Il est recouvert d’une paroi de verre dans laquelle est insérée une maille métallique de laiton. Sorte de « façade caméléon » l’unité avec la rue se module en fonction des différents moments de la journée. Le jour on perçoit surtout cette peau extérieure, le laiton et les reflets du soleil rappelant la teinte blonde de la pierre bordelaise. A l’inverse, la nuit, l’éclairage dessine le profil de la façade en retrait, et l’extension se fond dans le dessin de la rue.

Les éléments techniques (serreurs) supportant la paroi en verre se camouflent derrière une horizontale qui rattrape la corniche des immeubles voisins.

Une grande porte cochère marque l’entrée et se poursuit au rez-de-chaussée par un porche qui distribue 3 appartements et débouche sur une cour-jardin intérieure entre végétation et cheminements pavés. Le projet se développe ensuite sur deux étages, toutes les circulations s’orientent au nord sur la rue, créant ainsi un tampon acoustique et thermique. Cela permet aux logements de s’ouvrir au sud, sur le cœur d’ilot végétalisé par de grandes baies. On retrouve ainsi une façade intérieure sur cour recomposée et plus sobre, en pierre percée de grandes baies et donnant sur des balcons filants.

Schéma plan R+1

Plan du premier étage © Atelier FERRET Architectures

L’intérieur des appartements témoigne d’une recherche d’espace modulable et flexible. La solution : un « meuble habité » au sein duquel toutes les fonctions sont réunies qui court sur tout un mur et devient successivement un bureau, un lit, un placard, une cuisine. On libère ainsi toute une surface au sol, un vrai luxe dans ces logements étudiants.

 

Schéma plan chambre1

Plan d’une chambre et ses différents usages © Atelier FERRET Architectures

« Le logement étudiant a été pensé, comme refuge et lieu d’étude, mais aussi comme un espace de sociabilité et de rencontre pour être en adéquation avec une vie étudiante riche de projets, de soirées, de travail collectif et de fêtes. »  *citation de l’agence

Ce projet constitue la deuxième phase de la réhabilitation, rénovation et extension de deux bâtiments en résidences universitaires de 103 logements, dont le premier se situe de l’autre côté de l’ilot et a été livré en 2008.

Cette réalisation a été primée lors du PRAd’A, Palmarès Régional Aquitain d’Architecture en 2016 – Lauréat Catégorie M.

Le site de l’agence …

Sur la carte