Accueil / Nos actualités / Actualité

congres

Congrès National des CAUE : l’intérêt public(s) en question

Publié le 9 juin 2014

Le congrès national des Conseils d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement (CAUE) se tiendra les 10 et 11 juin 2014, au Centquatre à Paris, pour mettre en avant l’intérêt public.

Dans une France en pleine mutation institutionnelle, économique et sociale, que sait-on des nouveaux rapports aux territoires, des nouveaux comportements et des nouveaux besoins des habitants, des élus, des professionnels ? Où et comment prend vie l’intérêt public lorsque les populations se croisent parfois plus « sur la toile » que dans les villes et villages, que les moyens accrus de la mobilité favorisent un sentiment d’abolition de l’espace ? Alors qu’une nouvelle vague de décentralisation s’accompagne d’un désengagement de l’Etat auprès des collectivités, comment celles-ci révisent-elles leur vision du service aux publics ?

Pour mettre en perspective ces interrogations, les CAUE et leur Fédération Nationale tendront le micro aux publics bénéficiaires de leurs actions, dont les conditions de vie ou la responsabilité sont en pleine évolution : des habitants, des élus, des professionnels de la construction, de l’aménagement, du paysage, des représentants de l’Etat, sans oublier la jeune génération.
Historiens, sociologues et philosophes viendront également proposer des éléments de réponse et croiser leurs regards avec ceux des CAUE.

De son côté, en faisant écho à  son programme d’action :  « Formes d’habiter, lieux en partage«  mené cette année, le CAUE de la Gironde s’intéressera aux habitants, de l’intérêt particulier à la responsabilité collectivité. Lors de la table ronde du 10 juin, Elodie Vouillon (directrice) reviendra sur deux « modes d’habiter » :

  • L’habitat participatif (en ciné-débat le 27 mars dernier (acte I)  et en débat-public, le 10 juillet à la Maison Ecocitoyenne de Bordeaux (acte II) ), où l’idée d’entreprises individuelles pour une initiative collective, quand les habitants se regroupent avec d’autres habitants pour mener à bien leur projet.
  • Le processus de division parcellaire (une expérimentation en milieu pavillonnaire valorisée en exposition / un accompagnement mené avec quelques communes en 2013-2014), où l’idée de créer un nouveau projet individuel à l’échelle d’une parcelle déjà établie, quand un croisement entre initiative privée et projet collectif est envisagé. 

Comment toucher les habitants ? …Au-delà des actions ponctuelles de sensibilisation mises en place, la meilleure prise en compte des besoins de l’habitant parait indissociable de l’engagement des collectivités vers eux, pour construire le projet collectif de manière efficiente et satisfaisante. Il s’agit d’un préalable.

Pour le CAUE, sensibiliser les habitants, c’est avant tout accompagner les collectivités. Toucher les habitants, c’est venir à la rencontre de leurs initiatives pour les accompagner, type habitat participatif ou division parcellaire, et pas seulement les convoquer à l’élaboration des projets des collectivités. Nous CAUE, nous plaçons au cœur de la dynamique « habitant acteur ».

 

Image1