Retour

Un regard du CAUE sur...

Base sous-marine : 2 ans de chantier / 1,5 an d’occupation

Boulevard Alfred Daney 33300 Bordeaux
Le + CAUE

Le CAUE de la Gironde a pu bénéficier d'une visite d'équipe sur les toits de la Base sous-marine

Programme

Bunker construit pendant l’Occupation, actif à peine une année, devenu un espace dédié au nautisme puis à la culture

Concepteur(s)

Ingénieurs du Génie de l’Armée italienne

Maître(s) d'ouvrage

Etats-Majors allemand et italien

Type de réalisation

Equipement d'infrastructure

Date de réalisation

1943

Surface

43 000 m²

Coûts

Non renseigné

Crédits photos

CAUE de la Gironde

Date de mise à jour

28 novembre 2016

Ce bunker funèbre du poids de l’histoire («l’une des cinq bases construites sur le littoral atlantique pour abriter des flottilles de sous-marins U-Boote pendant la Seconde Guerre mondiale») révèle un univers inattendu d’alvéoles immergées, de jeux de perspectives entre pénombre et faible lumière, imposant et fascinant tout à la fois. En son sein froid, immense, l’écho des pas résonnent sous le bruit de l’eau qui ruisselle le long des parois.
Il n’a pas été détruit en raison de la robustesse de sa structure de béton armée… en dépit de nombreuses tentatives du Génie des armées de la Libération.

Malgré des proportions titanesques -43 000m², plus de 200 m de long par 150 de large pour plus de 20m de haut- la base sous-marine reste à fleur d’eau et de peau lorsqu’elle accueille sur environ un quart de sa surface des expositions d’art contemporain, des spectacles dans un cadre unique.

Bâtiment emblématique des Bassins à flot de Bordeaux, la Base sous-marine intègre le projet de réhabilitation de ce quartier mené par ANMA.

Sous le béton, la culture

Cet édifice fait partie de l’ensemble plus vaste du Mur de l’Atlantique, comportant un réseau de bases sous-marines qui font l’objet d’une réflexion sur leur patrimonialisation… Ce bâtiment a reçu le Label Patrimoine du XXe siècle en 2016.

Sur la carte