Retour

Un regard du CAUE sur...

Maison de quartier Sardine

23 avenue Montesquieu 33600 Pessac
Programme

Une maison de quartier et ses aménagements extérieurs capables d'accueillir la fameuse sardinade annuelle

Concepteur(s)

Gayet Roger architectes

Maître(s) d'ouvrage

Ville de Pessac

Type de réalisation

Equipement social et socio-éducatif

Date de réalisation

2013

Surface

210 m²

Coûts

370 000 € HT ; soit 1760€HT/m²

Crédits photos

Julien Fernandez

Date de mise à jour

29 novembre 2016

« Boîte spacieuse et lumineuse cherche sardines sympathiques pour temps conviviaux partagés. »

Tel pourrait être la petite annonce de cette maison de quartier dont l’architecture de bois compacte et légèrement cabossée donne une identité forte au lieu. La sobriété est pourtant de rigueur avec la prédominance du mélèze en bardage de toutes les faces du volume et même du toit, cette 5ème façade d’où sort un puits de lumière, comme un canon façon Le Corbusier.  Les compressions des volumes répondent aux règles d’urbanisme imposant des reculs par rapport à la rue. De cette contrainte nait un jeu de vues (intérieures et extérieures), de perspectives vers les différents aménagements autour du bâtiment (jardin, patio, cour, rue).
Schéma-plan-Sardine-vues-2

Les nombreuses ouvertures (larges baies fixes, porte-fenêtres ou portes) sont en menuiserie aluminium jaune vif. Cette couleur tranche avec l’environnement chromatique et renforce ainsi la place de cette maison sociale dans le quartier en profonde mutation : une maison comme les pavillons voisins mais avec une dimension publique et collective comme les résidences du nouvel éco-quartier de l’Artigon, en face.

La répartition en plan des espaces est simple : de part et d’autre d’une colonne centrale distribuant les circulations se situent les salles d’activités tournées vers le jardin et les locaux techniques orientés vers la cour minérale et à proximité des accès  des véhicules.

Schéma-plan-Sardine

Le site de l’agence…

Ailleurs en France, d’autres maisons de quartier contemporaines…

Sur la carte