Retour

Un regard du CAUE sur...

Mutations : Terres neuves

Boulevard Jean-Jacques Bocs 33130 Bègles
Programme

Emergence d’un Eco-Quartier dans un ensemble de friches militaire et industrielle

Concepteur(s)

Schéma directeur : Michel Cantal-Dupart, Tania Concko, Richez Associés, FLINT architectes

Maître(s) d'ouvrage

SAEMCIB ; Ville de Bègles

Type de réalisation

Opérations d’aménagement

Date de réalisation

2003

Surface

15 hectares

Coûts

ORU : 86 M € ; ANRU : 23 M € ; Programme d’habitats à BBC (hors VRD) : 5,6 M € (soit 970 € HT/SHON - 1 283 €HT/SHAB)

Crédits photos

CAUE de la Gironde

Date de mise à jour

6 décembre 2016

Frise-terresneuves1

Un quartier prioritaire
Autrefois ville industrielle liée à l’activité ferroviaire et au développement des sécheries de morues, Bègles comporte aujourd’hui 45% de son territoire en mutation.
Afin de dépasser le marquage social et la désaffection de la Cité Yves Farge notamment, la municipalité a souhaité lancer une Opération de Renouvellement Urbain (ORU) et de rebaptiser le quartier « Terres Neuves ».VueAerienne-terresneuves

PlanAmgtOperation

Trois axes de déplacement nord/sud construisent le projet, un axe est/ouest le prolonge vers la Garonne. Une place centrale permet d’accueillir l’événementiel.
begles terres-neuves esplanade (2)

Parti pris d’aménagement : travail sur la couture urbaine et concertation
Une attention particulière est donnée aux traitements des limites, aux accroches avec les quartiers voisins (volumétrie, desserte…) dans un esprit de « couture urbaine fine ».
Afin d’enrichir le projet, et pour son appropriation par les habitants, une phase importante de concertation a été menée par l’intermédiaire :
– d’ateliers d’habitants se réunissant régulièrement depuis 3 ans ;
– de l’association « tout le monde » qui a accompagné les Béglais autour du projet « La Belle Bègles » ; des actions artistiques et culturelles (création de tapisseries murales, peintures au sol, tour des mots), traduction artistique de la parole des habitants.

Ainsi, il n’y a pas eu de démolition sans relogement préalable.
La prise en compte de la manière de vivre des habitants et leur vision de la cité est une des démarches essentielles de cette opération.

A RETENIR
les + de l’opération

Des actions d’accompagnement :
+ mise en place d’une charte communale de développement durable entre la ville et le SAEMCIB
+ contrôle et suivi post-opération
+ mise en place d’un SMO (Système de Management des Opérations)
+ sensibilisation des locataires sur le « bon usage » de leurs logements
+ accompagnement des habitants par la concertation en réunion publique et un projet artistique culturel fédérateur

les bémols, en l’état actuel d’avancement
– absence de traitement de l’espace public très minéral pour l’instant et qui ne lie pas les différentes opérations
– omniprésence de la voiture sur l’espace public (voirie, stationnement)
– peu de traitement aérien de l’eau pluviale

D’autres quartiers de la métropole bordelaise à découvrir ici ou là…

Sur la carte