Retour

Un regard du CAUE sur...

Réhabilitation d’une bibliothèque

114 avenue du Général de Gaulle 33140 Cadaujac
Programme

Réhabilitation et extension de la bibliothèque municipale en retissant du lien avec la place publique

Concepteur(s)

dauphins architecture

Maître(s) d'ouvrage

Commune de Cadaujac

Type de réalisation

Equipement culturel

Date de réalisation

2011

Surface

173 m²

Coûts

490 000 € HT ; soit 2830€HT/m²

Crédits photos

dauphins architecture hormis photos 1, 2 & 7 : © CAUE de la Gironde

Date de mise à jour

29 novembre 2016

Accompagner le lecteur
Sa prise en charge commence dès son approche du lieu, bien avant son arrivée au sein-même du bâtiment.

DEHORS
Une rampe d’accès mi-pierre mi-bois prend en effet naissance à un angle de la bibliothèque opposé à son entrée, en lien direct la rue. Elle conduit le visiteur par paliers successifs vers l’entrée en contournant l’édifice. Une marquise mi-verre mi-métal puis le sas annoncent successivement la transition entre espace extérieur et intérieur.

Plan-cadaujac

DEDANS
Le point d’accueil, au débouché de ce premier cheminement, propose deux voies: à droite l’extension avec les parties techniques, à gauche la réhabilitation avec les zones de lecture.

Débute alors un second cheminement intérieur, dans la pièce unique de la bibliothèque qui se décompose en 3 sous-espaces perméables :
-les rayonnages avec l’espace multimédia, entre le mur aveugle et l’espace central ;
-l’espace central à deux niveaux : l’espace des contes dessiné comme une clairière entourée d’arbres sur lesquels s’accrochent à l‘étage une mezzanine-cabane dédiée aux adolescents. La haute rambarde en résille qui l’entoure renforce le caractère d’intimité insufflé à ce lieu ;
-l’espace de lecture dont le mur principal a été percé d’un généreux vitrage de 3×6 m.

Ce cheminement à travers ces 3 sous-espaces s’accompagne d’une progression des ambiances lumineuses, adaptées aux usages : de plus sombre et fermé au plus lumineux et ouvert, connecté à l’extérieur. De plus, le volume est utilisé dans toutes ses dimensions pour créer des ambiances spatiales variées (sensations de respirations et ouvertures, d’intimités et compressions…) dans les 3 sous-espaces, en jouant sur les hauteurs de plafond.

Ambiances-1

La surface de cette pièce unique est par ailleurs optimisée en intégrant les rayonnages dans les murs périphériques à vocation technique (isolation, ventilation, acoustique…). Cette disposition spatiale donne une plus grande sensation d’espace ; les mouvements ne se heurtant pas à des éléments en saillie et le regard filant à travers les baies vers les vues cadrées par les ouvrages.

DEDANS/DEHORS
La réhabilitation de la bibliothèque constitue également une opportunité pour tisser des liens entre cet édifice et la place publique dont il occupe un angle. Le percement d’une façade jusque-là opaque génère un dialogue entre les deux entités ; dialogue renforcé par le mobilier urbain, la signalétique et la végétation mis en place : duos banc/arbre

Accompagner le lecteur, c’est aussi jouer ! Lors d’une visite, amusez-vous à retrouver le motif des ferronneries traditionnelles réinterprété de façon contemporaine, dedans/dehors…

 Le site de l’agence…

D’autres réhabilitations ici ou

Sur la carte