Retour

Un regard du CAUE sur...

Restauration des bâtiments de l’Ile de Malprat

Rue du Prieuré de Comprian 33380 Biganos
Programme

Restauration et extension de bâtiments d'exploitation en site naturel

Concepteur(s)

Fanny Perier et Sandie Diaz (architectes), Jean-Nicolas Fay (architecte associé chantier)

Maître(s) d'ouvrage

Conservatoire du littoral et des rivages lacustres, délégation Aquitaine

Type de réalisation

Equipement touristique et de loisirs

Date de réalisation

2015

Surface

208 m² pour la totalité des deux bâtiments

Coûts

212 815 € HT ; soit 1023 € HT/m²

Crédits photos

Agnès Clotis

Date de mise à jour

16 janvier 2017

Dans le site de l’île de Malprat (« le mauvais pré »), largement soumis aux intempéries, aux tempêtes, la grange et la maison de l’éclusier, tout au bout d’une longue passerelle fatiguée, avaient grise mine.
Vues-site-avant-AGNESCLOTIS

Leur propriétaire, le Conservatoire du littoral et des rivages lacustres a porté sa réhabilitation afin d’en faire un lieu :
-de travail pour le garde du littoral ;
-d’accueil pour des associations d’environnement ou de chasseurs ;
-de sensibilisation ponctuelle pour tous les publics.

Le parti pris est de rénover le corps principal clos et couvert et de démolir les extensions en ruine pour reconstruire une version réinterprétée et contemporaines. Deux préaux latéraux sont donc rajoutés : le plus étroit est divisé en deux pour recevoir les toilettes sèches.

Ces nouveaux espaces ouverts, surélevés et légèrement décollés des murs du corps principal, offrent la possibilité d’une observation libre de la nature. Comme pour mieux révéler les paysages, ces deux alcôves tournent le dos aux visiteurs empruntant la passerelle et sont accessibles latéralement par un emmarchement en béton.

Biganos-ExtensionMaisonEclusier-plan

« Le projet d’extension s’est orienté vers une réinterprétation de l’existant dans la continuité de son gabarit pour minimiser l’impact de l’architecture neuve, renforcer la ligne du bâtiment et rester cohérent avec les qualités d’ouverture visuelle et de confidentialité du site. »*

Ces préaux s’inscrivent dans la volumétrie de la maison de l’éclusier, à ceci près que, côté Bassin, un avant-toit à l’angle contrarié déborde franchement.

Biganos-ExtensionMaisonEclusier-coupe

Ce décalage protège le muret et facilite l’installation pour l’observation (protection de la pluie ou du soleil).

L’ensemble est construit par un portique acier (supportant une charpente bois) laissé apparent qui s’enveloppe littéralement d’une peau de bois (bardage en lames rabotées de châtaignier à l’intérieur et bardeaux de châtaignier continus entre façades et toiture en extérieur). Un  matériau naturel et robuste, adapté à son milieu de mise en œuvre, réversible, vivant et sensible en réponse à un contexte tout aussi fort et délicat…

*Citation de l’agence

Le site de l’agence…

Des exemples d’observatoires et réserves naturelles en Gironde ici et

Ailleurs en France, d’autres observatoires contemporains…

Sur la carte