Retour

Un regard du CAUE sur...

Surélever en zinc

Rue Domrémy 33000 Bordeaux
Le + CAUE

Cette réalisation fait partie de la sélection du Label Curiosité 2018, un prix grand public d'architecture décerné par 16 jurés ayant visité 5 surélévations d'échoppes avant d'en débattre et d'élire leur maison favorite !

Programme

Surélévation d'une échoppe pour accueillir trois chambres

Concepteur(s)

Thomas Hus Architecte

Maître(s) d'ouvrage

Privé

Type de réalisation

Habitat individuel

Date de réalisation

2017

Surface

45 m² créé

Coûts

80 000 € HT

Crédits photos

Thomas Hus Architecte

Date de mise à jour

22 octobre 2018

Le volume en zinc de cette surélévation est conçu comme une enveloppe, recouvrant l’échoppe de la rue au jardin.

Les propriétaires souhaitaient trois nouvelles chambres, qui s’organisent autour d’un palier, dont le sol en verre apporte de la lumière jusqu’au rez-de-chaussée.

Comme dans les échoppes traditionnelles, le faîtage est décentré. Ce décalage inscrit le volume dans son environnement, entre les deux maisons voisines de hauteurs différentes. Ce décalage se retrouve aussi à l’intérieur, le toit dessinant pour chaque chambre un volume différent.

Cette surélévation se décline entre rupture et clins d’œil. Si la teinte et le matériau tranchent avec l’aspect de l’échoppe traditionnelle, c’est pour mieux souligner la façade existante, tandis que les joints horizontaux rappellent fortement la composition des pierres de l’échoppe.

Les ouvertures verticales côté rue et jardin, complétées par les deux fenêtres de toit qui éclairent le palier, donnent à la façade une écriture homogène.

Pour reconstituer l’unité de la façade, les menuiseries en alu laqué reprennent la couleur du zinc, et des volets pliants s’alignent sur la paroi extérieure.

/Volumes/THA-Data/Archives/Maison MC/04_COM/MaisonMC_COM.dwg

Coupe longitudinale (dans la longueur) de l’échoppe ©Thomas Hus Architecte

Le site de l’agence …

 

Sur la carte