Retour

Un regard du CAUE sur...

Une maison économique

Rue Alfred de Vigny 33700 Mérignac
Programme

Insérer dans un tissu urbain plutôt lâche de pavillons une maison au rapport surface/coût compétitif

Concepteur(s)

Vincent Geoffroy architecte (BOLD)

Maître(s) d'ouvrage

Privé

Type de réalisation

Habitat individuel

Date de réalisation

2011

Surface

120 m² + garage 16 m²

Coûts

151 500 € HT ; soit 1110€HT/m²

Crédits photos

Agence BOLD hormis les photos 1 et 2 : CAUE de la Gironde

Date de mise à jour

29 novembre 2016

Forme et orientation de la parcelle ont dicté l’implantation de la maison, croisée avec la volonté de s’ouvrir au maximum sur les espaces extérieurs et les règles d’urbanisme (imposant des distances précises de recul par rapport aux limites de la parcelle).

En plan, la maison prend la forme de « deux rubans accolés »* avec :
-une partie nuit au Nord donnant sur la rue, construite en maçonnerie traditionnelle pour diminuer les nuisances sonores, avec de petites fenêtres filant dans un bandeau rectangulaire et filtrant les regards extérieurs ;
-une partie jour au Sud bâtie en ossature métallique et bardage en panneaux sandwich acier gris anthracite offrant un vaste volume libre et vitré sur 3 côtés ;
-un patio central comme une pointe de terre pénétrant la maison qui guide la circulation et marque la frontière entre les deux mondes (jour/nuit).
Les vues générées par les ouvertures vers ce patio (depuis le séjour vers les chambres vice-versa) sont systématiquement bloquées, sur le mur opposé, par le bardage métallique ; là encore dans un souci de préservation de l’intimité des occupants.

Mérignac-Plan-2-systeme Mérignac-Plan-4-vitrages

Cette stratégie d’opter pour deux modes constructifs adaptés aux conditions et aux usages assure une économie de moyens, une baisse des coûts sans compromettre le confort des habitants (conforts sonore et thermique ; ambiance).

De cette démarche d’implantation émergent des lignes directrices et une trame constructive qui définissent l’organisation des pièces :
Mérignac-Plan-5-int

En volume, les deux rubans pas tout à fait parallèles sont chacun couverts par une toiture métallique à double pente. Côté jardin, cette toiture se prolonge au niveau de la terrasse d’abord par un large avant-toit puis par des câbles tendus sur lesquels pourrait pousser de la végétation, source d’ombrage en été.

* Citation des architectes

Le site de l’agence…

Prenez le temps d’un conseil… Venez rencontrer un architecte du CAUE…

Ailleurs en France, d’autres maisons contemporaines en métal…

Sur la carte