Accueil / Nos actualités / Actualité

Division parcellaire

Le phénomène de la division parcellaire

Publié le 20 décembre 2017

La densification des zones pavillonnaires, le phénomène de la division parcellaire.
A l’occasion du 6e Conseil de territoire des Graves à Martillac, le mardi 28 novembre dernier, le CAUE est intervenu lors d’un atelier sur l’accompagnement du processus de densification des zones pavillonnaires.

Dans l’aire urbaine bordelaise, voire périurbaine, la ressource foncière des 1000 m² nu s’épuise peu à peu… Guère plus loin, sur les territoires soumis à forte pression foncière, les parcelles de plus grande emprise se divisent, se redécoupent, se densifient. En parallèle, la réduction des capacités d’endettement des porteurs de projets calibre « à la baisse » les emprises parcellaires désormais accessibles. En 2015 en Gironde, la surface moyenne d’un lot à bâtir est de 800 m².
Détachements de parcelles en drapeau, découpages latéraux, multiples ou divisions d’angle…, les demandes d’autorisations d’urbanisme témoignent d’une accélération du processus. Et la division parcellaire des tissus pavillonnaires apparaît désormais comme une véritable manne foncière.
Le CAUE, dans le cadre de son rôle d’assistance technique et de conseil auprès des collectivités locales et des particuliers, accompagne les communes girondines qui s’engagent dans des démarches d’accompagnement des projets de divisions parcellaires et d’encadrement réglementaire du processus lors de l’élaboration ou de la révision de leurs documents d’urbanisme.
Le CAUE a conçu une exposition itinérante « Diviser pour mieux cohabiter » pour informer et sensibiliser les maîtres d’ouvrages publics à ce processus de densification des tissus résidentiels par division parcellaire et pour esquisser des pistes méthodologiques pour y faire face. Elle est mise gratuitement à la disposition des collectivités qui en font la demande. Pour lui donner vie, le CAUE propose « des temps d’accompagnement », entre ateliers préalables à l’élaboration des documents d’urbanisme et sessions de formation.
L’atelier « Nos parcelles dont des petits… bonnes nouvelles » proposé par le CAUE aux élus et agents des collectivités territoriales permet de s’interroger sur les formes d’habitat que la division parcellaire engendre, d’échanger sur les pratiques individuelles et de partager collectivement, autour d’exemples concrets, des pistes méthodologiques pour y faire face.
Ces ateliers peuvent être montés tout au long de l’année sur simple demande auprès du CAUE : contact@cauegironde.com