Pédagogie scolaire, les éco-délégués

Elus par leur camarade en début d’année, sur la base du volontariat, comme éco-délégués, des élèves du collège Bourran à Mérignac, de tous niveaux forment le « club nature » de l'établissement, sous la houlette d’une professeure d’anglais, Emeline Guillaume. Au programme, des ateliers nature encadrés par l’équipe du CAUE.

 

 

Ces collégiens, éco-délégués, ont tous des motivations différentes mais un même intérêt pour le réchauffement climatique et la botanique. « Je me suis présenté pour faire plaisir à la planète », explique ainsi Enzo, élève de 6e, quand Océane, élève de 4e avoue un intérêt prononcé pour « les fleurs ». Quel que soit leurs motivations, l’attrait pour l’environnement est indéniable et les questions sont nombreuses quand l’équipe du CAUE vient à leur rencontre lors d’atelier.

Ilot de fraîcheur et gestion différenciée

En ce mercredi matin de début juin, paysagiste et ingénieure écologue du CAUE sont présents au collège pour une visite commentée du parc de l’établissement. Première étape, ressentir la différence entre espace ombragé et espace ensoleillé, car même à 10h du matin, la différence de température est significative. Le concept d’îlot de fraîcheur fait alors sens pour les éco-délégués.

 

 

 

 

 

 


A l’ombre des arbres, ils observent ensuite l’évolution du sous-bois du parc se trouvant dans la cour du collège.
En décembre dernier, ils avaient planté des cyclamens et appris que pour une bonne régénération des sols il est important de ne pas trop les fouler. Six mois plus tard, les éco-délégués constatent que là où personne n’a piétiné le sol, la nature reprend ses droits.

Jardins à la française ou jardins à l’anglaise

Direction le parc Bourran, un ancien domaine aménagé par l’homme pour parler histoire des jardins et de leurs conceptions. Jardins à la française, jardins à l’anglaise, les différences de traitements de ces jardins interpellent les collégiens. Et c’est unanime, les jardins à l’anglaise, plus « libres » remportent l’adhésion.

Impact de l’homme

Sur le chemin qui serpente autour du parc, à l’ombre des arbres plus que centenaires, les éco-délégués constatent l’impact de l’homme :  le piétinement, le tassement des sols sur les parcours sauvages, etc. Des collégiens particulièrement sensibles à ces observations : « Comprendre comment pousse la forêt, c’est ça qui m’intéresse, explique Alice, éco-délégué de 6e. J’aime bien quand on parle d’écologie, parce que ça me touche. » « C’est intéressant de comprendre le fonctionnement, comment faire avec les arbres, souligne Enzo (6e). On apprend comment et pourquoi planter, c’est important pour l’avenir ».

Espèces invasives

Ils apprennent aussi qu’il existe des espèces dites invasives comme les lauriers, qui pullulent dans le sous-bois et empêchent d’autres espèces de pousser. La souche d’un arbre mort est l’occasion d’expliquer le cycle de vie des arbres, quand les anciens meurent les nouveaux prennent le relais, d’où l’importance de bien gérer ces espaces pour ne pas dénaturer les lieux. Les souches servent aussi de refuge à de nombreuses espèces d’insectes favorisant la biodiversité.

Toute cette chaîne de nature vertueuse est primordiale pour l’environnement, ce dont on bien conscience ces élèves tous sensibilisés à ce sujet. « C’est intéressant de comprendre le fonctionnement de la nature, parce que plus tard, avec le réchauffement climatique, ça va être compliqué, affirme Soren, élève de 3e. Ces ateliers nous expliquent ce qu’on peut faire, comment agir. » Sa camarade de 4e, Marion abonde en son sens : « C’est maintenant qu’il faut qu’on fasse quelque chose. »

Des actions à mettre en place

Ce club nature fait l‘objet d’un suivi en classe. « Ils restituent devant leur classe, durant 5 à 10 minutes ce qu’ils ont fait et appris durant ces ateliers et peuvent répondre aux questions, précise Emeline Guillaume, la professeure en charge de ce club nature. Moi-même je fais un compte-rendu que je présente à mes collègues. Ensuite, on se réunit avec les éco-élèves pour proposer des actions à la direction du collège, des choses à mettre en place. »

L’accompagnement du CAUE est ici à deux niveaux et souligne bien la complémentarité de ses missions, sensibiliser et conseiller. Encadrement et action pédagogique avec le club nature du collège, mais aussi conseil pour une meilleure gestion du parc de la cour et son futur aménagement auprès de la direction collégiale. L’action du CAUE est complète et s’inscrit dans l’avenir.

 

La documentation

Trouvez un ouvrage, une revue, etc.

Avec notre moteur de recherche en ligne, trouvez le livre qui vous intéresse parmi plus de 1 800 références !

Rechercher

Fiches pratiques

Des réponses à vos
questions !

Des questions sur les autorisations d’urbanisme, les contrats, les voisins, etc. Consultez nos fiches pratiques téléchargeables !

Consulter

Observatoire du CAUE

L’Observatoire CURIOSITE

La Gironde en un clin d'oeil. L'Observatoire CURIOSITE c'est une autre vision de l'architecture et du paysage girondin !

Parcourir