Journées européennes du patrimoine 2014

Dans le cadre des Journées européennes du patrimoine 2014, le CAUE de la Gironde tente de répondre à sa manière à l’équation Nature / Culture avec : ÉROSIONS, un parcours artistique et culturel autour de la Maison de Grave.

 

 

 

 

Pour que le port de Bordeaux subsiste, l’Ingénieur emploie une main-d’oeuvre pour consolider un paysage pris dans la tourmente des courants, des vents, des marées. Des ouvriers charrient des cailloux, s’usent au labeur. Une digue fait bloc puis se lézarde. Des combats s’épuisent dans le ressac. Une forêt résistante prend racine dans un sol mouvant. Une dune flanche. Des hommes s’en préoccupent aujourd’hui ? Un homme s’entête. Une falaise est rongée. L’humain se mesure aux éléments.

Voyage en bord de mer

Ce que nous construisons est-il voué à s’effondrer un jour ? Heureusement surgit un peu plus loin une terre nouvelle pleine de promesses. Entre compréhension de phénomènes naturels et tourbillons dans des paysages intérieurs, Érosions met joyeusement l’humain en prise avec ce qui s’use. L’équipage du CAUE de la Gironde (avec le soutien du Conservatoire du Littoral) s’associe à ceux de La Grosse Situation et de l’Agence de Géographie Affective, et invite à une promenade d’environ 2h entre vents et marées, à la découverte de ce patrimoine et de la Maison de Grave.

 

La Maison de Grave

Dès 1839, d’importants travaux de défense de la Pointe de Grave sont entrepris. Ils nécessitent la construction l’année suivante d’une maison à deux étages pour les ingénieurs et cadres assurant le « suivi de chantier », sise au sommet de la dune et dans un écrin de verdure puis, en contre bas au pied de la dune, celle de 6 bâtiments complémentaires (dortoirs des ouvriers, hangars de stockage du matériel, serres, écuries…). Les strates architecturales reflètent les strates sociales ! L’architecture et l’ensemble de la composition paysagère sont mis en relation avec le grand paysage et le donne à lire :

  • cadrage sur le phare de Cordouan,
  • grande perspective ouverte sur l’océan,
  • mise en scène de la forêt.

 

Une réhabilitation accompagnée par le CAUE

La continuité dans la composition du site est prégnante, entre l’architecture, le jardin et la forêt-parc des pins et chênes verts. Petit clin d’œil, cette composition paysagère forme une coquille vue en plan, en référence au chemin de Saint Jacques de Compostelle présent sur le site. Après avoir été intégré dans le dispositif du mur de l’Atlantique durant l’occupation allemande, le site tombe progressivement à l’abandon. Jusqu’en 2000, date d’acquisition par le Conservatoire du littoral qui mène en 2011-2012 des travaux de réhabilitation et de reconversion des logements en gîtes et relais équestre, sur des recommandations (enjeux architecturaux et paysagers)… du CAUE de la Gironde.

 

Erosions

 

 

Vidéo

Journées européennes du patrimoine 2014

Erosions

 

La documentation

Trouvez un ouvrage, une revue, etc.

Avec notre moteur de recherche en ligne, trouvez le livre qui vous intéresse parmi plus de 1 800 références !

Rechercher

Fiches pratiques

Des réponses à vos
questions !

Des questions sur les autorisations d’urbanisme, les contrats, les voisins, etc. Consultez nos fiches pratiques téléchargeables !

Consulter

Observatoire du CAUE

L’Observatoire CURIOSITE

La Gironde en un clin d'oeil. L'Observatoire CURIOSITE c'est une autre vision de l'architecture et du paysage girondin !

Parcourir