La plume et les masques JEP 2020

Pour cette édition des Journées Européennes du Patrimoine, le 19 septembre, le CAUE a fait visiter des lieux d'éducation au sens large du terme. A Libourne, en ce samedi après-midi près de 40 personnes ont pu visiter écoles, lycée et théâtre au son des lectures publiques des textes écrits par La Belle équipe pour finir en beauté par la poétique animation de Declic Circus !

 

 

 

JEP Libourne 2020La météo était au rendez-vous de ce samedi après-midi à Libourne, pour cette édition des Journées Européennes du Patrimoine (JEP). Les Libournais non avertis ont regardé déambuler dans les rues de la cité des gens masqués et « plumés ». Répondant au thème de cette édition, « le patrimoine éducatif », le CAUE avait organisé la visite de deux écoles, d’un lycée et du théâtre Liburnia.
Rendez-vous était donné à 15h, devant l’école maternelle Jean-Jaurès où chaque participant a récupéré son masque (de circonstance) avant que ne débute cette après-midi.

 

Ecole maternelle Jean-Jaurès

« Une cour d’école carré, plantée de quatre arbres en son centre. Ces derniers font de l’ombre aux enfants qui jouent autour.
Les classes ont toutes des fenêtres donnant sur cette cour.
Dans un angle, un préau, refuge des enfants par temps de pluies ou de trop forte chaleur. Des bancs en bois permettent de s’y assoir ou de s’y percher.
Les enfants jouent… »  texte La Belle équipe

Introduction faite par la lecture de textes spécialement rédigés pour ces visites par les Écrivants de La Belle équipe, Clémentine Roger, architecte de cette réhabilitation (2017) d’école a expliqué l’essence du projet, ses contraintes et les choix effectués. Conservation de la pierre du bâtiment réservé à l’administration, coursive fermée distribuant toutes les classes et salle de motricité au centre de l’école.

JEP Libourne 2020 JEP Libourne 2020

Ecole élémentaire Jean-Jacques Rousseau

« Et si Libourne avait réussi l’alliance du sabre et du goupillon, ou plutôt du stylo et du goupillon ?
L’archétype de la laïcité.
Un bâtiment ancien aux pierres apparentes.
Ce matin, c’est la rentrée mais avant cela, il faut entrer par un escalier de hautes marches, partagés par une rampe métallique à hauteur d’adulte… » texte La Belle équipe

L’extension et la réhabilitation de cette école, abritée pour l’essentiel dans des bâtiments du XVIIIe siècle, ont été confiée à Thierry Dufon, venu ce samedi avec tout le dossier de ce projet récent (2019). Les plans du projet ont permis de mieux appréhender les contraintes et de visualiser les changements effectués dans le respect des qualités architecturales de l’édifice. Les façades de l’extension, donnant sur la place des Récollets, ont été travaillées pour respecter l’architecture de la place et du couvent voisin.

JEP Libourne 2020 JEP Libourne 2020

Lycée Max Linder

« J’ai un truc avec les fantômes. Fantômes des élèves qui se sont assis dans mes classes, des collègues croisés dans la salle des profs. Chacun de nous laisse sa trace partout où il passe, poudre de couleur irisée qui prend la forme d’une attitude. J’ai un truc avec les fantômes, ils m’accompagnent dès que je mets le pied dans le bâtiment E… » texte La Belle équipe

 Imaginer près de 2000 élèves dévalant les escaliers de cet énorme paquebot qui approchait en 1960 lors de sa construction 17 000 m2. Imaginer le bruit, les cris, les rires, les bousculades… A vide en cet après-midi de visite, le bâtiment semble démesuré, mais il a bien fallu étendre sa surface avec le flot des élèves qui ne cessait de grossir. En 1995, l’agence des architectes Brochet-Lajus-Pueyo élargissent alors la base du bâtiment principal, créent un bâtiment trapézoïdal comprenant une salle polyvalente divisant ainsi la cours en deux espaces et édifient un bâtiment revêtu de bois, réservé à l’enseignement technologique.

JEP Libourne 2020 JEP Libourne 2020

Le Liburnia

« [..] Dans la salle, je cherche mon fauteuil, m’assois et contemple les lustres. Je regarde le rideau, parfois ouvert, parfois fermé, puis le noir se fait et le spectacle commence… » texte La Belle équipe

Salle de théâtre depuis 1910, le Liburnia a brièvement goûté au cinéma (années 1940-60) avant d’être réhabilité et agrandi en 2007 par l’atelier d’architecture Yann Peytavin. La rénovation de la façade et du fronton a permis de les mettre en scène par une faille vitrée, qui se glisse entre l’ancien et l’extension en zinc coloré, espace dédié à la billetterie. La salle restructurée, avec l'ajout de nouveaux sièges et l'élargissement de la scène, offre un meilleur confort pour tous, spectateurs et artistes. Dans la cour, la compagnie O Perché de la troupe Declic Circus a offert aux visiteurs d'un jour un numéro de funambulisme poétique accompagné par des musiciens en live !

JEP Libourne 2020 JEP Libourne 2020
Dépliant JEP 2020 Dépliant textes lus

#JournéesDuPatrimoine #architecture @cauegironde

 

 

La documentation

Trouvez un ouvrage, une revue, etc.

Avec notre moteur de recherche en ligne, trouvez le livre qui vous intéresse parmi plus de 1 800 références !

Rechercher

Fiches pratiques

Des réponses à vos
questions !

Des questions sur les autorisations d’urbanisme, les contrats, les voisins, etc. Consultez nos fiches pratiques téléchargeables !

Consulter

Observatoire du CAUE

L’Observatoire CURIOSITE

La Gironde en un clin d'oeil. L'Observatoire CURIOSITE c'est une autre vision de l'architecture et du paysage girondin !

Parcourir